Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Stèle de Cyrus et le mystère des Anges

Publié le par Fabien Maisonneuve

Voici la stèle de Cyrus. C'est ainsi que les perses achéménides honoraient leurs souverains. Cyrus est ici représenté en gloire avec deux paires d'ailes, sans doute d'aigle impérial ou de vautour, comme de coutume parmi les égyptiens. Et pourtant Cyrus est perse, et son royaume honore Ahura Mazda, qui, dans sa grande concorde, accepte tous les cultes, notamment Mithra et Marduk.

C'est Cyrus, artisan de la conquête du Levant, qui place les israelites en Palestine, à Jérusalem et dans la région. Ils sont alors vassaux des perses. Rien de la puissance israelite n'aurait été possible sans le gouvernement des perses, tout comme jadis, du temps de David, les israelites devaient tout au roi d'Egypte, pharaon pour ne pas le nommer (à noter que ce sont précisement les israelites qui appellent ainsi le pouvoir en place à Memphis et Thèbes).

 

Ainsi donc les souverains achéménides se présentaient-ils comme des élus du ciel, et il est probable qu'ils aimaient les jeunes sémites de tous les peuples inféodés, parmi lesquels des hébreux. Voilà pour la légende. Il faut entendre que de grandes choses, encore chaotiques certes, émanent des rois, et à fortiori du roi des rois.

L'attribution des ailes reviendra finalement à des figures immatérielles, des êtres de puissance, initialement sans doute issus du panthéon cananéen, dont El et Baal. Mais le judaïsme n'exploite pas l'iconographie et semble étrangère au choix de manifester les anges dans la représentation, mis à part dans le Temple et sur l'Arche, avant que les prophètes ne développent des visions baroques puissantes. Les anges seront alors bien ailés, ce qui manifeste l'attribution de la gloire aux serviteurs d'Elohim.

Les ailes étaient utilisées pour signifier le pouvoir, la victoire, la gloire, l'étendue du règne. Elles deviendront un symbole d'énergie mystique et d'appartenance aux horizons subtils de l'âme et de l'Esprit. En cela, l'Arche d'Alliance de Moïse représente un point de bascule, le symbole du pouvoir politique révélé par Elohim a son peuple, pour signe de son choix à régner. L'ange illustre cette union du ciel et de la terre qui donne légitimité au contrôle social.

C'est la naissance formelle d'un projet juif de royaume de la conscience.

 

Commenter cet article